Les coutumes japonaises

La révérence qu'ils font pour saluer peut nous donner un indice sur l'importance de la personne qu'ils saluent. Plus l'arc est grand et plus sa durée est longue, plus l'importance de la personne accueillie est grande.

Dans de nombreux foyers, ils maintiennent la tradition de ne pas apporter de chaussures à la maison. Si nous sommes invités dans la salle à manger, nous devons généralement nous débarrasser de nos chaussures et y aller pieds nus. Nous n'aurons plus de pantoufles pour marcher sur le "tatami".

Lorsqu'ils sont assis à table, les hommes doivent s'asseoir avec les jambes entrelacées, fléchir le genou et s'appuyer contre lui. Les femmes, en revanche, s'assoient les genoux sur le côté, ou les genoux pliés et assis sur leurs talons. Au début du repas, ils disent "Itadakimasu", comme pour "profiter" ; et à la fin du repas, "Gochisosama", qui vient signifier "merci pour le repas", tout était exquis.

La nourriture est toujours prise avec des baguettes, qu'il s'agisse de sushi, de sashimi, etc. Chaque fois qu'il y a une sauce, comme celle que l'on appelle la sauce soja, on ne verse jamais le morceau dans la sauce, mais on le trempe dans la sauce avec les baguettes et on le met dans la bouche. Quelqu'un d'autre doit toujours le faire pour nous. Nous devons donc être attentifs à servir nos voisins, et veiller à ce qu'ils aient toujours un verre servi.